Y a-t-il des différences entre le chocolat et un prospect ?

fin de la chasse aux œufs

Développement commercial

La chasse aux œufs étant terminée, il est temps désormais de s’intéresser à la chasse aux prospects !

Mais pas n’importe comment ! Comme on différencie les chocolats de Pâques entre les noirs, les laits, les blancs et les pralinés, on classifie ses prospects en fonction de l’intérêt qu’ils portent ou peuvent porter à notre offre, ce que l’on peut aussi appeler le taux d’engagement.

Ainsi on identifie 3 grandes catégories :

  • Le chocolat noir ou prospect froid : Chocolat le plus amer selon le taux de cacao, de 45 à 100 % de cacao et il faut s’y faire pour les amateurs de sucré. Tout comme ce chocolat qui demande à être découvert, le prospect froid est identifié comme une cible potentielle mais il faut aller à sa conquête pure et dure. Il est d’ailleurs aussi nommé contact « dans le dur » ! Il est certainement le plus difficile à prospecter car tout est à faire : le découvrir, le séduire s’il est dans notre cible puis le convaincre ! Votre fin palais et talent de commercial fera alors la différence pour le cerner et susciter son intérêt !
  • Le chocolat au lait ou prospect tiède : Chocolat plus doux, plus sucré qui contient entre 25 et 40 % de cacao et beurre de cacao nécessite moins d’ajustement au palais. Ce chocolat « intermédiaire » tout comme le prospect tiède se lie plus facilement. Nous le découvrons assez aisément, est ouvert à l’échange et à la collaboration…c’est juste une question de moment, de délai. A suivre avec rigueur.
  • Le chocolat blanc ou prospect chaud : Est-ce du chocolat d’ailleurs ? Mélange de beurre de cacao, 20% au minimum, de poudre de lait (14% minimum) et de sucre, c’est le plus sucré ! C’est LE client potentiel. Il s’est découvert, il a exprimé un intérêt ou un projet concernant votre offre : il est à point pour commencer une collaboration. Il est donc temps de le ferrer en misant sur votre singularité et vos points forts pour vous distinguer des autres chocolats !

Tous les prospects méritent que nous nous intéressions à eux ! La différence avec la chasse aux œufs c’est que vous ne risquez pas l’indigestion ;-)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dans la catégorie : Développement commercial